Slider

VŒUX 2020

 

Merci à toutes et tous pour votre fidélité et votre disponibilité tout au long de ces six années.

 

C’est donc la dernière fois que nous nous retrouvons dans ce mandat qui se clôturera en mars prochain.

 

Comme de coutume, Marc DANO vient de vous présenter une dynamique rétrospective des principales actions menées à bien dans le courant de cette année 2019 au bénéfice de notre commune et de ses habitants.

 

J’évoquais il y a un instant la fin imminente de ce mandat ; aussi je me limiterai  à évoquer les projets déjà engagés pour ce début d’année 2020. Pour la suite, il faudra attendre l’installation de la nouvelle équipe municipale !

 

Après différents échanges avec les services de La Poste, et compte tenu de l’évolution d’un service aux usagers revu à la baisse chaque année, (12h30 sur cinq matinées) le conseil municipal de novembre dernier a décidé de le reprendre sous la forme d’une agence postale qui sera aménagée au niveau de l’accueil de la mairie à partir du mois de mars. Cette organisation nous permettra dans un premier temps d’ouvrir le service tous les matins de 8H30 à 12H et ultérieurement, en fonction de l’évolution des besoins, de l’étendre sur l’après-midi. Les locaux loués à la Poste seront réaffectés aux besoins de la mairie, et l’appartement dit du receveur que nous avions investi en bureaux pourrait retrouver sa destination initiale puisque nous n’y avions pas apporté de modifications structurelles.

 

En juin dernier, nous vous avions soumis en réunion publique une réflexion relative au devenir de l’Espace des Pins avec entre autres, l’idée d’y faire renaître le café qui  manque à tous en centre bourg. Nous avons décidé de surseoir à ce projet dans la mesure où nous avons appris avec plaisir la renaissance du café de l’Entre deux côtes au printemps prochain ! Nous accueillerons avec plaisir le retour de Cassandre aux manettes du bar, tout en continuant l’activité du restaurant ; la clientèle pourra immédiatement profiter de la toute récente rénovation de nos places centrales mieux organisées et agrandies avec l’acquisition d’une partie du jardin de la maison Rivet qui restera en espace vert de repos (maison de naissance de notre premier maire, Diogène rivet) doté d’un magnifique cèdre !

 

La dynamique de notre bourg poursuivra son développement avec la réaffectation des locaux libérés de la place Constantin André : Cronos Informatique, y est déjà installé en partenariat avec MD. Electronique,  réparateur en électronique et téléphonie mobile, puis vont s’installer en ce début d’année : côté place, un salon de coiffure/Barbier homme et un créateur de montures de lunettes et côté jardin, un fabricant de bijoux, le Petit Franc, et enfin l’association Couleur Café  qui pourra déployer ses  activités manuelles et créatrices dans le bâtiment du fond de jardin.

 

Nous poursuivrons l’aménagement du parking des pins ; en fin d’année des containers enterrés y ont été installés pour un meilleur service de proximité et une propreté environnementale optimisée ; avec l’ouverture du pôle de Bon Secours, les besoins de l’école, sans oublier touristes, pêcheurs à pied, enfants et boulistes, il est devenu indispensable de réorganiser cet espace, d’en réhabiliter le sol perclus d’ornières et de l’habiller d’un peu de végétal résistant aux embruns !

 

Le logement à l’année à prix modéré est un sujet majeur sur l’Île comme pour toutes les communes littorales subissant une pression foncière forte ; C’est cette préoccupation qui a nourri notre démarche soutenue par l’Etablissement Public Foncier sur le secteur des Vignes Froides. C’est un projet important pour la Commune, et nous arrivons, après quelques lenteurs liées à la finalisation des acquisitions foncières,  au lancement d’un appel à projets pour la création d’environ 20 lots à construire pour du logement à l’année en primo accession avec différentes stratégies de financement  possibles auxquels s’ajouterons six logements locatifs.

 

Sur la Résidence Georges Pagot, ce début d’année va voir la déconstruction des anciens commerces de boucherie et café et permettant la création de quatre T3 ; Cette réalisation clôturera le programme de 16 logements sociaux porté par Vendée Habitat.

 

A ce propos, vous avez peut-être pris connaissance dans la presse de l’évolution de la population des communes vendéennes pour 2017 ; la Guérinière comptait 1347 habitants. Notons que le recensement de 2019 nous amène à 1379 habitants et n’inclut pas les nouveaux résidents du pôle de Bon Secours. Une petite évolution favorable donc qui résulte au moins pour partie des actions que nous avons menées, mais tout cela reste fragile compte tenu de la pression foncière que j’évoquais  précédemment.

 

L’aménagement du petit « city park » (c’est le nom à la mode pour ce type de réalisation !) prévu près de la salle de sports a pris quelques mois de retard, mais ce début d’année va en voir la concrétisation et nous espérons qu’il retiendra l’intérêt de nos jeunes qui sauront en faire bon usage…

 

Nos activités culturelles se portent bien : la médiathèque accueille toujours un nombre important de lecteurs : 700 adhérents dont 405 mineurs – 15300 prêts dont 5900 sur juillet/août, (confirmant ainsi l’intérêt que portent nos vacanciers et résidents secondaires à la lecture) ; elle propose tout au long de l’année des activités autour de la lecture et du livre à tous les âges de la vie et Justine est généreusement soutenue par le groupe de bénévoles très présentes à ses côtés  ; nous les remercions vivement de leur fidélité et de leur attachement à faire vivre cet espace à nos côtés.

 

Il en est de même pour notre musée des traditions de l’Île largement soutenu par l’implication active de l’association des Amis du Musée, notre partenariat « dépoussiéré » avec les Amis de Noirmoutier et qui accueille chaque saison environ 6000 visiteurs. C’est l’occasion de remercier à nouveau Françoise DUFOUR qui accepté de nous confier une belle sélection d’œuvres de son mari Daniel, peintre amoureux de l’Île et de ses paysages, et exposées durant la saison 2019 et saluer sa générosité puisqu’elle a fait don de deux tableaux venus enrichir notre collection permanente dans ce cadre tout entier attaché à témoigner de l’île,  de son histoire et de ses traditions.  

 

Parce qu’ils font battre le cœur de l’Île toute l’année, je voudrais saluer le dynamisme de nos artisans et commerçants, qu’ils soient dans le bourg ou en zone d’activité, ils répondent à des besoins permanents mais aussi saisonniers, portent la diversité économique et l’emploi sur notre commune et bien plus largement sur l’ensemble de l’Île.

 

Il en va de même pour nos associations dont la variété et la richesse des activités proposées permettent à toutes celles et ceux qui le souhaitent de trouver des occupations, de faire des apprentissages, de créer, de s’entretenir physiquement, de faire des rencontres. Là aussi,  un grand merci à tous les bénévoles particulièrement investis et qui portent avec générosité ces dynamiques fédératrices de rencontres et de moments partagés.

 

Le sujet du camping de la Court reste d’actualité et matière à questionnements, voire à inquiétudes compte tenu de gros titres de presse provocateurs et malhonnêtes ; l’activité de l’été dernier fut, avec un chiffre d’affaires de 400 000 € et une surface d’exploitation toujours réduite des deux tiers, aussi satisfaisante que les années précédentes. Nous attendons une décision du tribunal de grande instance de Paris dans les prochaines semaines concernant l’enlèvement des hébergements, espérant voir enfin arriver la possibilité d’une saison 2020 normale ! Je profite de l’occasion qui m’est donnée pour rappeler d’une part que cette activité relève d’un budget annexe autonome composé de recettes et de dépenses et n’impactera ni le budget principal de la commune, ni la fiscalité locale y compris avec la reprise des investissements restant à amortir (2 millions d’euros) et qui ne sont pas une condamnation mais une dépense obligatoire dont seul le montant et les bases de calcul font l’objet d’un désaccord, et cela contrairement aux informations alarmistes vulgarisés par une certaine presse locale, et d’autre part que depuis 2015, la SAS les Moulins nous empêchant d’exploiter les deux tiers du site nous est redevable de pertes d’exploitation s’élevant à deux millions d’euros !

 

Enfin, je veux remercier l’ensemble de nos agents ; nous avons une petite équipe sollicitée dans beaucoup de domaines, qu’il s’agisse de l’entretien de la voirie et des espaces verts sans produits chimiques, de la préparation et de la gestion de la saison estivale, de la complexité administrative qui alourdit souvent les dossiers et dévore le temps, de l’encadrement des enfants au restaurant scolaire, de l’accueil des visiteurs au musée et des usagers de la médiathèque, des porteurs de projets…rien d’exhaustif dans ces quelques exemples, mais la bonne volonté de chaque agent dans son domaine et la solidarité avec les collègues sont essentielles dans une période où les adaptations aux changements et aux besoins nouveaux s’imposent. Je les remercie pour leur implication au service de la Commune et des guernerins ; et pour certains depuis de longues années, j’ y reviendrai tout à l’heure !

 

Pour ce qui est de notre intercommunalité et des nombreux enjeux qu’elle porte, je souhaite  voir les dossiers importants en cours menés à bien dans la sérénité et l’intelligence de l’intérêt général au cœur d’une solidarité forte, nécessaire à l’avenir de nos communes ; dans un contexte de tensions budgétaires et de transferts de compétences de l’Etat vers nos collectivités mais sans les budgets…, la mutualisation des moyens peut et doit être une réponse solidaire à développer  dans l’intérêt de tous les îliens et de la qualité des services que nous leur devons. J’ai l’intime conviction que ce n’est pas dans des postures figées que nous sommes attendus par nos concitoyens ! J’ose espérer que 2020 sera constructif et permettra à celles et ceux qui seront aux affaires d’optimiser nos atouts pour préparer demain ensemble.

 

En cette fin de mandat, je laisserai les projets d’avenir aux nouveaux élus qui sauront, j’en suis certaine, prendre en compte vos attentes citoyennes et préserver les intérêts de la Commune ; pour ma part, je vous  présenterai dans les prochaines semaines l’équipe qui a décidé de s’engager à mes côtés pour la prochaine mandature.

 

Je terminerai mon propos en souhaitant une belle année 2020 à chacune et chacun ; la santé revient bien évidemment toujours dans les priorités des vœux formulés ; celles et ceux qui souffrent et sont aux prises avec la maladie savent combien elle est précieuse et conditionne souvent tout le reste ; j’aurai une pensée particulière aussi pour celles et ceux qui vivent des moments difficiles, qui souffrent de solitude ; nous continuerons à être  à leur écoute et attentifs à leur apporter ce qui pourrait les aider et les soulager.

 

Je suis très heureuse également de profiter de cette occasion pour accueillir nos nouveaux résidents, espérant que cette soirée leur permettre de faire un tour d’horizon élargi de notre vie communale et de ses acteurs et aussi, je l’espère de faire de belles rencontres !

 

Belle année à La Guérinière, avec la Guérinière,  pour la Guérinière et l’Île de Noirmoutier, profitons de cet environnement  privilégié, valorisons le et préservons le en menant ensemble des actions réfléchies pour son développement  durable et respectueux. Parce que nous emparer  de notre avenir ce n’est pas oublier notre passé, c’est juste en retenir ce qui doit l’être et entendre la jeunesse d’aujourd’hui qui sait nous dire ce qu’elle ne veut pas pour demain même si elle ne sait pas toujours bien définir ce qu’elle veut et décider que pour elle,

 

« notre avenir ne sera pas seulement ce qui va arriver, mais ce que nous allons faire » H. BERGSON).           

 

Remise de la médaille  du travail à Valérie

Remise de la médaille de la Commune à Françoise Dufour

21